Femme dans un jardin, femme à la mouette, 1868 ; Renoir

Huile sur toile, 106 x 73.5 cm (M)

Kunstmuseum, Basel

 

C’est encore Lise Tréhot que nous reconnaissons dans cette figure de jeune femme vêtue de bleu très vif auprès duquel le jaune moutarde de ses gants et le blanc de son col paraissent encore plus éclatants. Elle est coiffée d’un étonnant chapeau orné d’une plume aux reflets gris-bleu et beiges d’un rendu éblouissant et qui justifie pleinement que le titre traditionnel de l’œuvre y fasse référence. Encore une fois, il ne s’agit pas d’un simple portrait de Lise. La mise en page choisie par l’artiste, l’attitude de la figure qui fixe un objet que nous ne voyons pas, soulignent le fait que le modèle pose pour le peintre. Renoir insiste sur l’aspect moderne de son sujet, le costume – que ses contemporains jugeaient incompatible avec le grand art – la chaise rustique. Aucune allusion immédiate ne vient raconter l’histoire de cette jeune femme sans expression marquée.

Dans ce tableau Lise porte les mêmes boucles d’oreilles que dans Lise à l’ombrelle datée de 1867. La figure aux contours précis, très imprégnée du souvenir de Courbet,  se rapproche par le traitement du fond de feuillage d’En été (Berlin, Nationalgalerie). Ces éléments permettent de dire que le tableau a été peint vers 1867-68.

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s