Madame Théodore Charpentier, Marie-Pauline (1802-1875), v. 1869 ; Renoir

Huile sur toile, 64 x 39 cm (M)

Musée d’Orsay, Paris

 

La relation de Renoir avec la famille de l’imprimeur Georges Charpentier débute à la fin des années de la décade 1860 et est spécialement féconde puisque l’artiste peint certaines de ses meilleures toiles en prenant comme modèles les membres de ce clan familial. Parmi ces scènes inoubliables, nous trouvons le portrait spectaculaire de Madame Charpentier et de ses filles et celui joué par Madame Marie-Pauline Charpentier, la mère de l’éditeur. Renoir s’intéresse spécialement à la personnalité de ses modèles – le portrait de son père, Léonard Renoir, date aussi de cette année –  et présente ici la vieille personne concentrée sur sa couture – portrait apparemment sans que le modèle le remarque – en donnant un portrait de grande tendresse. Le style utilisé par le jeune peintre correspond à cette époque : emploi d’une facture rapide et empâtée ; couleurs obscures ; vérité possible maximale. Ces caractéristiques sont inspirées en Courbet et Manet, deux des maîtres les plus admirés à cette époque par Renoir.

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s