Femme à l’ombrelle et petit enfant sur colline ensoleillée, 1874-6 ; Renoir

Huile sur toile, 47 x 56.2 cm

The Museum of Fine Arts, Boston, Massachusets

 

Le sujet de cette petite toile rapidement esquissée, une jeune femme à demi couchée dans l’herbe qu’on a parfois identifiée comme étant Camille Monet, un enfant blond qui semble s’échapper, est de ceux que Renoir a le plus aimé et dont le charme opère immédiatement sur qui s’y attarde.

Peinte en longues touches soyeuses et ondoyantes, cette œuvre montre la diversité des techniques que Renoir mettait en pratique. La virtuosité de l’exécution aussi bien que des détails comme les ombres bleutées de la robe blanche ou les petits souliers noirs qui dépassent, rappellent Manet. Le visage de la jeune femme, isolé sur le rose de l’ombrelle, s’ombre de vert comme pour refléter le ton dominant de l’herbe – transformée en jaune pur là où filtre la lumière.

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s