Madame Victor Choquet, 1875 ; Renoir

Huile sur toile, 75 x 60 cm

Staatsgalerie, Stuttgart

 

Augustine Marie Caroline Buisson est l’épouse de Victor Choquet, un petit fonctionnaire de l’administration des douanes de Paris. Choquet est fasciné par les toiles de Delacroix, Renoir et Monet, oeuvres inhabituelles de leurs contemporains. Quand il constate que les toiles sont abordables, qu’il peut y avoir accès, il devient un acheteur enthousiaste. Pour le remercier, le jeune Renoir peint ce remarquable portrait de femme, un chef-d’oeuvre de l’impressionnisme. La coloration est fraîche et rayonnante, les coups de brosse dissolvent les choses brillantes, et en même temps la retenue simple de la jeune femme est magistralement  exprimée. Derrière Madame Choquet on voit un des tableaux de la collection, une esquisse datant de 1863 du défunt Delacroix pour les fresques du Palais Bourbon.

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s