Conversation dans une roseraie, 1876 ; Renoir

Huile sur toile, 56.5 x 48.5 cm

Collection privée

 

23/06/1997 chez Christie’s, London, lot 9 ; $1,726,725

 

Dans son catalogue pour l’exposition de Lausanne  en 1984 ‘L’Impressionnisme dans les Collections Romandes’, François Daulte commente la présente toile : "Au printemps 1875, Renoir loua deux pièces sous le toit et une ancienne écurie au rez-de-chaussée d’un immeuble du XVIIe siècle, au No. 12 de la rue Cortot, … Montmartre. Dans le jardin, il peignit plusieurs tableaux, en particulier la Balançoire (1876, musée d’Orsay) et le Printemps. C’est là qu’il représenta également une conversation de deux de ses modèles dans un coin du jardin fleuri de rosiers sauvages. Afin d’accorder les figures au paysage ambiant, Renoir a noté avec une extrême justesse les effets du soleil pénétrant  à travers la futaie et faisant ruisselet sur le sol des taches lumineuses. Il a éparpillé sur sa toile de légers coups de pinceau, de petite virgules colorées, qui rendent à merveille le scintillement de la lumière et le frémissement des fleurs et des feuillages". (Op. cit., p. 167).

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s