Dame à la rose, v. 1875 ; Renoir

Huile sur toile, 35 x 27 cm

Accademia Carrare, Bergamo

Depuis sa jeunesse, Renoir est fréquemment allé au Louvre pour contempler les oeuvres des maîtres classiques qu’il admirait : Le Titien, Fragonard, Rubens, Boucher, Velázquez… Dans un premier temps, il se sent attiré par les portraits puisqu’il peut ainsi obtenir de plus grandes ventes et surmonter la délicate situation économique dont il souffre. De cette manière, il se spécialise dans cette thématique, se transformant en l’un des spécialistes de son temps. Tous ses portraits se caractérisent par sa volonté de recueillir les gestes et la personnalité du modèle, en centrant dans cette toile son attention sur les yeux et sur l’attitude de la femme.

Publicités
Cet article a été publié dans Portraits 1860-1879. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s